Depuis leurs origines, pour des raisons de sécurité les portes sont de dimensions réduites, munies d’un seul vantail, aux ais souvent cloutés ou reliés par de solides pentures de fer ne livrant passage qu’à une seule personne à la fois.
Elles ne s’ouvrent que de l’intérieur, se rabattent dans l’ébrasement des murs et sont munies de fortes serrures et verrous.
Les portes cochères sont faites d’un assemblage d’épais petits panneaux de menuiserie ferrée, renforcées au revers pour plus de sécurité.
Les portes des vestibules sont souvent munies de grilles de protection, ménageant une transparence du bâtiment.
Extraits des manuscrits de Christian Pingeon.

Print Friendly
Partagez avec vos amis ces informations!Share on FacebookTweet about this on Twitter